1 Rue du Vieux Port Hameau de Bouteille 45600 GUILLY GUILLY

Pour faire face à l'augmentation inéluctable du prix des énergies polluantes, soyons tous Eco-responsables :

Le prix des énergies (carburants, fioul, gaz, bois, électricité) augmente et cette augmentation n'est pas terminée, loin de là, notamment pour le chauffage des habitations et des bâtiments de travail (bureaux, ateliers, usines) ou de loisir (salles des fêtes, salles de sport, piscines, théâtres, cinémas, etc), encore que les Gouvernements, de gauche ou de droite, essaient, souvent maladroitement, de les contrôler, mais ces contrôles ne peuvent être que momentanés.

En effet, le prix des énergies, notamment celui des énergies fossiles (pétrole, gaz, bois) qui sont très polluantes (67 % de la pollution dégagée) continuera inéluctablement d'être poussé à la hausse :

- par le fait qu'ils sont importés et, qu'en conséquence, leur prix est fixé à l'étranger "à prendre ou à laisser", les pays producteurs sachant très bien que nous en avons absolument besoin,

- par le futur épuisement des ressources actuellement en exploitation,

- par les découvertes à faire de plus en plus difficiles à exploiter (profondeurs plus importantes, forts risques écologiques comme le cas des gaz de schiste, emplacements de plus en plus éloignés),

- par la forte demande venant des pays émergents qui veulent accéder à notre confort,

-  par l'augmentation de la population mondiale.

Ces énergies fossiles, qui sont donc très polluantes, ne sont pas illimitées : que l'on soit d'accord ou non, seul leur prix permettra de limiter à la fois leurs effets néfastes (gaz à effet de serre, CO², Nox) et leur fin trop rapide.

En fait, seule la production d'électricité, QUI DE PLUS VIENT DE FRANCE (pas d'effet négatif sur notre balance commerciale) peut être augmentée, mais l'on connaît les résistances politiques à son  redéveloppement (peur d'un nucléaire mal maîtrisé alors que les centrales françaises sont les plus sûres, accidents dans d'autres pays que la France, résidus à retraiter).

L'électricité par moyens renouvelables (par panneaux photovoltaïques, par éoliennes, par barrages sur les fleuves) doit se développer davantage, mais sa production est liée au soleil, au vent, à certaines résistances (esthétique des éoliennes, poissons pouvant être empêchés de remonter les rivières pour aller se reproduire) et encore à son prix de revient. Seules, les usines marémotrices semblent devoir être un peu moins génées, mais peut-on en construire tous les kilomètres le long de nos côtes ? Evidemment non !

Les principales solutions contre les effets de la hausse des énergies sont donc de faire des économies de leur consommation et d'investir dans des moyens de chauffage plus écologiques et plus économiques, et là, nous en sommes totalement maîtres et décideurs :

- Pour les transports, conduire plus calmement. A ce propos, la volonté de pousser les gens à habiter en ville ne favorise pas forcément les économies de carburant, sauf à abandonner la voiture particulière au profit des transports en commun, mais il y aura une résistance bien naturelle de l'indépendance contre la dépendance d'un conducteur absent par exemple.

- Pour le chauffage, isoler les bâtiments au mieux : parois vitrées en triple vitrage au Nord, en doubles vitrages ailleurs, menuiseries déposées totalement et pose de neuves sur double ou triple joint, murs côté intérieur et côté extérieur quand cela est possible (exemple : maisons avec dessous de toit débordants, soit quasiment toutes les maisons construites depuis 40 ans, sauf celles avec des corniches en pierres vraies ou fausses).

- Pour le chauffage encore, en recourant à l'énergie géothermique (pompes à chaleur sur forage d'eau ou par sondes verticales, en excluant les pompes à chaleur sur l'aérothermie trop gourmandes en électricité et inefficaces dès qu'il fait froid).

- Pour le chauffage toujours, en équipant les maisons actuellement en tout électrique de radiateurs de chauffage central à circulation d'eau chaude alimentés par une pompe à chaleur géothermique.

Ces dépenses sont de vrais investissements qui valoriseront nos patrimoines, nous feront faire des économies, ajouteront à notre confort, nous permettront de moins polluer et nous rapporteront bien davantage qu'un livret de Caisse d'Epargne, même s'il faut bien des épargnants pour prêter à des emprunteurs.

Pour ces travaux, faîtes appel à des professionnels connus et reconnus pour leur sérieux et leur expérience personnelle de la pompe à chaleur géothermique, des menuiseries ou de l'isolation de qualité, plutôt qu'à des vendeurs de crédits ou de (pseudo) remises.

Des formules de financement existent (prêts Eco Ptz, subventions pour les personnes à revenus modestes, etc). Renseignez-vous auprès de nous par mail à adhere.expert@gmail.com ou par téléphone au 02 38 58 01 57 en laissant un message en cas d'absence. Nous vous répondrons au mieux et essaieront, si besoin, de vous conseiller des entreprises en mesure de bien répondre à votre attente de satisfaction finale.