1 Rue du Vieux Port Hameau de Bouteille 45600 GUILLY GUILLY

L'avenir n'est pas aux énergies fossiles : changeons de mode de chauffage dans notre intérêt.

Préambule : la circulation des véhicules à moteur en région parisienne est génée par une disposition au final très injuste du Gouvernement : n'ont pu circuler que les véhicules ayant des plaques avec des nombres impairs, alors que le pic de pollution présente depuis plusieurs jours avait déjà amorcé une baisse. Résultat : quasiment aucune influence sur la pollution. Et l'on peut comprendre que les personnes empêchées de se déplacer ont pu ne pas être contentes : en effet, la pollution de ces derniers jours était due tout simplement à nos voisins allemands et essentiellement à leurs centrales de production d'électricité au charbon. Mais où sont les vrais écologistes ? Leur manichéisme contre les centrales nucléaires françaises, pourtant beaucoup plus propres et qui permettent de disposer d'une énergie pas trop chère, les font se taire et leur silence est assourdissant. Car la pollution est loin d'être due aux véhicules automobiles, alors que la France est pourtant un noeud routier traversé par tous les camions européens sans qu'ils ne paient aucune taxe (voir 3 paragraphes plus bas "le comportement écologique").

Comme vous le constatez depuis les 10 dernières années, le prix du pétrole et du gaz, énergies fossiles polluantes et produits importés, a augmenté sensiblement et cette hausse va continuer de façon inexorable, au point que, dans 5 nouvelles années, nous trouverons que leurs prix de 2010 étaient presque doux.

Particularité de l'année 2018 : après avoir très fortement monté jusqu'en 2014, les prix du pétrole ont sensiblement diminué en 2015, sans revenir toutefois à leur niveau d'alors. En 2018, leurs prix sont repartis fortement à la hausse encore accentuée par les gouvernements de nos pays qui ont encore augmenté leur fiscalité (TIPP = taxe intérieure sur les produits pétroliers).

A terme, leur hausse sera encore plus forte, ne serait-ce qu'en raison de l'augmentation de la population mondiale qui passera de 6 milliards à 9 milliards d'habitants dans un temps relativement bref, ce qui gênera très fortement les populations de nos pays et leurs gouvernants qui n'auront pas mis en oeuvre les réformes structurelles indispensables à leur redressement économique et à la réduction du chômage de masse important dans certains pays (la France notamment). Or, le recours aux énergies renouvelables, notamment à la géothermie, qui ne nécessitent aucune importation mais viennent entièrement de France, est LA manière de récupérer du pouvoir d'achat avec des factures de chauffage très adoucies (division par 3 à 6 au minimum) et surtout de lutter contre le réchauffement climatique dû en très forte partie à l'usage sans limite du fioul et des énergies fossiles (gaz, bois, charbon).

Que pouvons-nous faire ? Avoir un comportement écologique et une intelligence financière.

Le comportement écologique : 67 % (2 tiers donc) de nos rejets de gaz à effet de serre sont dûs au chauffage des habitations et des bâtiments de travail par le fioul, par le gaz, par le bois. La France a un potentiel géothermique extraordinaire avec l'eau en bord de mers grâce à sa longueur de côtes (pompage sur eau de mer),ou en profondeur (technologie sur forages d'eau), ou en terrains humides (technologie sur sondes verticales) : nous, Français, devons l'exploiter au mieux.

Une intelligence financière : En exploitant ce potentiel géothermique extraordinaire, non seulement nous réduirons considérablement nos émissions de gaz à effet de serre, mais nous réduirons notre facture de chauffage (division par 3 à 6 suivant l'énergie utilisée actuellement), nous valoriserons notre patrimoine (effet sur le DPE en cas de vente ou de mise en location d'un bien immobilier). Nous réduirons aussi fortement l'importation de ces produits, ce qui fera tout simplement rebasculer la balance commerciale de la France dans le positif, et qui sera un atout extraordinaire dans une période où la France connaît des difficultés à cause de politiques mal fondées mises en oeuvre depuis 30 ans. En outre, cet investissement rapportera une équivalence de taux d'intérêt de 10 % à 15 % l'an et même davantage : c'est le taux qui ressortira du rapport économie de chauffage sur la mise de fonds initiale qu'un crédit d'impôt, en habitation principale, aura encore réduite.

Toutes les personnes qui ont déjà opté pour le chauffage par géothermie (conseillée en premier lieu sur l'eau de forage), se félicitent chaque jour d'avoir choisi cette technologie mise en oeuvre par une pompe à chaleur (voir chapitre afférent).

DPE : diagnostic de performance énergétique devant obligatoirement être réalisé par un technicien agréé pour la mise en vente ou en location d'un bien immobilier, maison ou appartement. S'il est peu favorable, le prix de vente ou le montant du loyer du bien en sont évidemment affectés. Sur une échelle de A (note la plus haute) à H (la plus basse), un classement réalisé sur une chaudière au fuël ou au gaz remontera, en général, de 2 à 3 crans avec une pompe à chaleur géothermique.